Pourquoi la musique nous donne-t-elle envie de danser ?

Lorsqu’un danseur choisit une musique, celle-ci va lui provoquer des sentiments et des émotions qui vont l’amener à faire bouger des parties spécifiques de son corps.
Mais pourquoi la musique a-t-elle cette influence sur le corps ?
Nous avons alors cherché à comprendre ce phénomène.

Lorsque nous écoutons une musique, le son va vibrer dans l’air jusqu’à notre oreille afin de stimuler le tympan.  Il va ensuite suivre un processus, de l’oreille externe à l’oreille interne. L’information va alors parvenir au cerveau par le biais de nerfs auditifs stimulés par des impulsions électriques (créées par des cellules ciliées). Ces nerfs sont composés de plusieurs fibres, ce sont-elles qui vont capter les différentes fréquences produites par la musique (les fibres centrales venant de l’apex de la cochlée vont capter les fréquences basses et les fibres basales les fréquences hautes). Des neurotransmetteurs vont alors se charger de transmettre des messages de neurones en neurones. Ce sont ces neurotransmetteurs qui vont provoquer l’accélération du rythme cardiaque, le plaisir ou encore l’activité de certaines parties du corps et ainsi l’envie de danser.

Schéma du parcours du son de l’oreille jusqu’au cerveau 
( Source : https://www.ouie-fine-audition.fr )

Schéma du nerf auditif  : avec les fibres centrales  venant de l’apex de la cochlée (rouges) et les fibres plus basales (bleues)
( Source : http://www.cochlea.eu )

Nous avons découvert que ce sont les fréquences présentes dans la musique qui déclenchent cette action de notre cerveau. Mais qu’est-ce qu’une fréquence ?

La fréquence, correspond au nombre de vibrations par seconde produite par un son. Elle se mesure en Hertz (Hz). Cette séquence est appelée, en musique, séquence fondamentale. La fréquence fondamentale du son, détermine ainsi la hauteur entendue. Plus un son aura une fréquence fondamentale basse, plus le son sera grave. A l’inverse, plus un son aura une fréquence fondamentale haute plus il sera aigu. C’est donc grâce aux fréquences qu’il existe différents sons.

Comment expliquer qu’une note, comme le Do, puisse avoir différentes hauteurs, selon la gamme dans lequel il s’inscrit ?

Une musique est composée à l’aide des notes d’une gamme. Une gamme est une succession de note, un sorte d’échelle musicale. La gamme la plus connue étant la gamme de do soit « do; ré; mi; fa; sol; la; si » . Mais lorsque l’on joue un morceau ou lorsque l’on regarde une partition on peut voir qu’on joue parfois plusieurs fois une note mais à des hauteurs différentes.  Cela s’explique par la formation du son grâce à une fréquence fondamentale.
Prenons pour exemple la note « La » de la gamme 3 (aussi appelé « note diapason ») a une fréquence fondamentale que nous appellerons F3. 
Elle est définie par la fonction F(la)= x .
Lorsque l’on veut obtenir un son plus aigu de la même note il suffit de la multiplier par deux soit 2F3(la)=2x , on peut ainsi multiplier la fréquence fondamentale   F3  un nombre infini de fois soit :
4F3(la)=4x; 
6F3(la)=6x; 
8F3(la)=8x, … ;
nF3(la)=n*x.

Représentation sonore du graphique ci-dessous

Graphique représentant la fréquence des notes selon leur gamme 

Ainsi, on peut voir que le « La » de la gamme 4 est le double du « La » de la gamme 3 soit F3(la)=440 Hertz.

« La » de la gamme 3 au piano (« note diapason »)

 La4 <=>2F3(la)=2*440=880 Hertz 

« La » de la gamme 4 au piano

On obtient bien le même résultat que sur le graphique. 

Ainsi on peut dire que grâce à une fréquence, que l’on peut retrouver d’une gamme à une autre par multiplication, notre oreille va percevoir des sons. Elle va alors les transmettre au cerveau afin de stimuler certaines parties de notre corps.

Certes cela n’explique pas pourquoi certaines fréquences et certains rythmes nous donne envie de danser mais nous comprenons maintenant comment notre corps peut réagir en rythme avec la musique.