La musique : un choix important

La musique est la base d’une chorégraphie. Elle peut permettre d’exprimer une émotion et/ou d’accompagner un geste.

D’après un sondage que nous avons réalisé sur l’impact des mathématiques sur la danse, nous avons pu constater que les danseuses professionnelles choisissent leurs musiques selon deux cas de figure :

  • Un coup de cœur : D’après Laetitia FILTNER : « Si la musique m’inspire dans les premières secondes, c’est que c’est gagné. »
  • Ou bien pour participer à l’argumentation, c’est à dire choisir une musique en lien avec ce que le danseur tient à exprimer. C’est d’ailleurs, ce que nous explique Manon BONNET, professeur de danse contemporaine : « Lors d’un cours de danse la musique doit aider l’élève à trouver un état de corps par exemple sur un exercice de balancer où l’on va chercher à la fois du poids et de la suspension, je choisirais plutôt une musique ternaire pour la rondeur qu’elle va apporter. »

Nous avons donc cherché à illustrer cela en réalisant une chorégraphie sur une même musique avec deux tempos différents (version originale et version lente) : 55 battements par seconde pour la musique lente et 96 battements par secondes pour la version originale ( soit la musique lente 1,7 fois moins rapide que la version originale). Puis en les juxtaposant sur la musique originale « Shape of you » d’Ed Sheeran pour voir l’effet produit.

Dans la vidéo, nous pouvons voir que lorsque les deux chorégraphies sont superposées, l’une des danses respecte mieux le rythme de la musique : un décalage se créer entre la musique et la chorégraphie, venant troubler le spectateur. En effet la musique est 1,7 fois plus rapide mais les mouvements, eux, sont lents.

Ainsi, nous pouvons dire que si le danseur ne respecte pas le rythme de la musique, il ne pourra pas réaliser une bonne performance.On peut donc conclure que pour être un bon danseur il faut avoir un bon sens du rythme.

Pour comprendre le rythme, le danseur peut alors se servir des fractions en mathématiques…